Actions

Valorisation et attractivité

Printemps de l’Orientation

Le Campus des Métiers d’Art et du Design participe à la deuxième édition du Printemps de l’Orientation du 14 au 18 mars 2022. Sous l’impulsion de la Région Île-de-France et en association avec la Région académique, le Campus, en partenariat avec MyFuture, invite les collégiens et lycéens à participer à des événements virtuels et interactifs.
À travers 3 sessions de rencontres virtuelles, le Campus des Métiers d’art et du design propose d’aller à la rencontre d’étudiants et de professionnels des métiers d’art, de découvrir leurs parcours et les différentes formations des filières d’excellence.

Salon Postbac

Organisé par le Groupe AEF en partenariat avec l’Onisep, le Salon Postbac Île-de-France est le seul événement à associer l’information sur la procédure Parcoursup au choix d’une filière ou d’une formation. Ce salon est l’aboutissement d’un processus qui mobilise toute la chaîne éducative, des professeurs principaux aux recteurs, en passant par les proviseurs et l’ensemble des acteurs de l’information et de l’orientation dans toute l’Île-de-France. Avec plus de 40 000 visiteurs chaque année, le Salon Postbac Île-de-France est devenu le 1er Salon de service public d’information sur l’entrée dans l’enseignement supérieur. C’est le rendez-vous incontournable des Secondes, Premières et des Terminales, mais aussi de leurs parents et de leurs professeurs sur l’admission post bac.

JE FILME MA FORMATION & JE FILME LE MÉTIER QUI ME PLAÎT

Je filme ma formation & Je filme le métier qui me plaît, sont deux concours vidéo pédagogiques annuels pour la découverte des formations professionnelles et de leurs débouchés. Leur mission est de faciliter l’orientation. Ils visent à faire connaître les formations, leurs débouchés et les établissements qui les proposent via une démarche active de création vidéo numérique. Le Campus Métiers d'Art & Design a accompagné des élèves du Lycée Turquetil, du Lycée Diderot et du CFA La Bonne Graine dans la réalisation de leurs vidéos pour les concours. Le but de ces concours est de découvrir le monde économique et professionnel et ses métiers. Il permet aux élèves de développer leur sens de l’engagement et de l’initiative et d’élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnelle.

Parcours

SOFT SKILLS

1 jeune sur 2 doute de ses compétences pour réussir son parcours

Dans l’objectif d’accompagner les jeunes créatifs et artisans dans leurs parcours, le Campus des Métiers d’art et du Design a fait appel à l’expertise de l’association Azimuto et l’application Ze.Game pour proposer le programme « Soft skills », piloté sur mesure. Pendant 7 semaines, les élèves du Lycée Turquetil, du Lycée Corvisart-Tolbiac et de l’Institut Sainte Géneviève ont suivi le programme dans l’objectif de développer leurs soft skills et la confiance en soi. Un programme mis en place avec l’ambition de leur faire vivre leurs orientations et insertions professionnelles le plus sereinement possible afin qu’ils reprennent confiance en l’avenir.

VIENS VOIR MON ATELIER

1 artisan sur 3 a du mal à embaucher

Par manque de réseau et de connaissances des voies d’accès aux formations qualifiantes dans ce domaine, les métiers d’art et design sont peu connus des jeunes en recherche de formation initiale. D’une durée de 5 jours, le stage obligatoire de 3e est une opportunité unique de découverte de ces filières professionnelles d’exception ! Porté par l’association ViensVoirMonTaf en partenariat avec le Campus des Métiers d’Art et du Design, le projet ViensVoirMonAtelier a pour but de renforcer la visibilité et l’accès à ces métiers pour les collégien·nes de l’éducation prioritaire, par le biais d’un programme sur mesure.

BACHELOR ENTREPRENEURIAT DANS LES MÉTIERS D’ART

Le CNAM, membre du Campus est l’acteur opérationnel de ce nouveau diplôme. Ce diplôme de niveau Bac+3, dédié aux métiers d’art a pour vocation de répondre à la problématique de la reprise d’entreprises dans le secteur des métiers d’art. Le projet s’est donné pour ambition prioritaire d’accompagner les diplômés de la voie professionnelle vers l’excellence et de renforcer ainsi l’attractivité des formations en garantissant la pérennité des métiers d’art et en accroissant l’employabilité grâce à la transdisciplinarité et l’hybridation. Il s'agit ainsi de renforcer les synergies entre les formations post-bac et les entreprises pour construire des parcours favorisant l’insertion professionnelle pour tous en lien avec les acteurs économiques de la filière.

Innovation

Le concours MOBILIER SCOLAIRE de l'école du XXIe siècle

À l’image du concours organisé pour repenser la table de la salle du Conseil des ministres à l’Élysée, en réponse à la proposition du recteur de Paris, le Campus organise un concours autour de la question du mobilier scolaire. C’est une problématique importante identifiée par le ministère de l'Éducation nationale comme devant être prise en compte pour améliorer la vie de l’élève et les conditions de l’apprentissage sans pour autant trouver de réponses pratiques comme en atteste la consultation nationale batirlecole.education.gouv.fr lancée le 25 février 2021. Le projet est conduit par un groupe de pilotage associant le Ministère de l’Éducation nationale, la Ville de Paris, l’Académie de Paris, l’Ameublement Français, le Mobilier national et le Campus. Le concours, qui vise à apporter des réponses applicables à l'ensemble des collèges parisiens, s'appuie sur une démarche d'enquête et d'échange avec les usagers et les membres de la communauté éducative auprès de trois collèges de l'Académie de Paris.

La grande matériauthèque

Le Campus des Métiers d’Arts et du Design, le Mobilier National et l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs travaillent à la création d’une grande matériauthèque. Ce nouvel équipement, fonctionnellement rattaché au Campus, prendra place au sein du Mobilier national, dans l’enceinte de la Manufacture des Gobelins afin de créer un centre de ressources et de recherche sur les matériaux.


Le fonds initial de cette nouvelle matériauthèque est la collection de la matériauthèque de l’EnsAD qui sera ainsi déplacée sur le site des Gobelins. La collection de ­l’EnsAD, centrée sur les matériaux souples, sera enrichie par d’autres types de matériaux (bois, verre, métaux…) issus de l’industrie et de l’artisanat. Avec un taux de progression annuel compris entre 10 et 20 %, la collection pourra d’ici 2 à 4 ans atteindre les 10 000 échantillons.

Les collections seront accessibles aux publics dans les espaces de la matériauthèque. Leur organisation est envisagée selon une segmentation primaire par forme-géométrie du matériau correspondant aux 3 salles :

  • SURFACE : plan (panneau feuille rigide, tôle, plaque…) et déformable (textile, cuir, filet…
  • VOLUME (3D)
  • BRIN (fibre, fil, ficelle, cordage, câble, tresse, tube, tore, jonc…)

Les missions


Accueillir les publics

La matériauthèque a vocation à accueillir l’ensemble des publics du Campus et proposera un accueil individuel et un accompagnement spécifique notamment pour les enseignants, les professionnels des métiers d’art et du design, et les étudiants ou élèves en année de diplôme. Elle organise des accueils de groupe : ateliers, workshop, groupes de travail, sensibilisation à la culture matérielle.

En dehors de l’accueil sur place, la matériauthèque répond aux demandes des différents publics à distance : recherches d’échantillons, contact avec les fournisseurs, demandes spécifiques, conseils… Elle sera une invitation au partage d’expérience et un lieu de valorisation et de préservation des savoirs.


Enrichir les collections

Grâce à un important travail de veille et de prospection sur les matériaux et procédés, la matériauthèque enrichira et actualisera ses collections afin d’avoir un fonds le plus à jour possible au regard des enseignements et questionnements des étudiants et des professionnels. Les échantillons feront l’objet d’un traitement documentaire depuis leur qualification et catalogage jusqu’à leur conditionnement et leur mise à disposition du public.


Collaborer avec les partenaires

La matériauthèque anime un comité scientifique réunissant les référents matériaux des différents établissements, et des experts du Mobilier National, pour échanger sur différents sujets : collections de la matériauthèque, éco-matériaux, événements, travail sur le vocabulaire des matériaux. Les partenaires s’associent également à la Grande matériauthèque pour créer ou contribuer à la création de contenus pédagogiques et documentaires sur les matériaux et procédés. La matériauthèque pourra ainsi concevoir des programmes de valorisation de techniques et de matières en co-construction avec les experts du Mobilier National. L’équipe de la matériauthèque crée des liens avec les établissements du Campus et différents partenaires publics et privés. Elle sert d’interface entre les usagers et les fournisseurs.


Accompagner la recherche

La matériauthèque a vocation à accueillir des doctorants dans le cadre de leurs travaux de recherche et à offrir un territoire d’expérimentation au service des chercheurs impliqués dans des recherches portant sur les matériaux, sur leur indexation et leur description, ainsi que sur toutes les approches sensibles et sensorielles des matériaux

Festival des Utopies Constructives

Les Utopies Constructives est un festival d’expérimentation et d’innovation architecturale, qui se tiendra au sein du parc de la ville de Richelieu, soutenu par la Chancellerie des universités de Paris, propriétaire du parc.

Nées de la collaboration entre le BETA (groupe d’expérimentation regroupant architectes, urbanistes, sociologues, anthropologues, etc.) et la Teinturerie (Centre d’Art et d’Étude implanté à Richelieu), Les Utopies Constructives est un festival dont le sujet s’inspire de l’idéalisme qui a conduit à la réalisation de cette ville d’avant-garde fondée par le cardinal au XVIIème siècle sur le modèle d’une “cité idéale”. Cet événement s’inscrit dans le contexte de l’anthropocène et se concentre sur la question de la gestion des ressources et des modes de fabrication de l’espace bâti. Ce festival se définit comme un événement tourné vers l’expérimentation et l’innovation dont le but est de façonner de nouvelles utopies constructives afin de faire face aux enjeux de la crise climatique.

Projet Chef d’Œuvre

Le projet Chef d’oeuvre a pour ambition de proposer des dispositifs pédagogiques de type workshops permettant la rencontre entre des élèves de CAP, BMA ou Bac Professionnel, des Maîtres d’art, des artisans d’art et des designers et d’associer à ces rencontres des étudiants issus de formation en design pour proposer d’associer les compétences des étudiants en design dans le domaine de la communication et de la médiation des projets individuels des élèves/apprentis dans le cadre de leur diplôme.

Le programme poursuit un triple objectif :

  • Contribuer au rayonnement et la valorisation de la voie professionnelle et des métiers d’art en mettant en place des dispositifs de médiation tr s qualitatifs
  • Faire partager aux participants, et tout particulièrement aux élèves de la voie professionnelle, le sentiment d’appartenance une communauté d’excellence à travers la définition et la promotion d’une identité fédératrice et valorisante et développer la professionnalisation dans le domaine de la communication de projet
  • Proposer de nouvelles modalités d’interactions entre élèves et étudiants pour développer des occasions de cohabitation des cultures créatives, techniques et économiques, des échanges d’informations, et la construction de réseaux de partenaires culturels et professionnels.

Rayonnement international

En faisant connaitre les formations et les acteurs économiques français à l’étranger, le Campus contribue à développer l’innovation pédagogique et à ouvrir de nouveaux marchés pour les professionnels. L’ouverture du programme Erasmus + à la formation professionnelle et la place privilégiée accordée au Campus par la mise en place de consortium pour porter les projets offrent des opportunités nouvelles pour developpper des partenariats stratégiques.